Les maux des enfants...


Est-ce que l'hypnose peut être utilisée sur des enfants ou des adolescents?

Oui, l'hypnose thérapeutique peut parfaitement s'inclure dans un suivi de l'enfant. Tout dépendra de la problématique en question. Différents protocoles peuvent être utilisés. On préfère souvent l'utilisation de l'hypnose conversationnelle, le recours à des contes, des histoires qui englobent des personnages particuliers etc... Tout cela s'inscrit en accord avec l'univers de l'enfant.

Pour les adolescents, et toujours en fonction de la demande, on travaille sur des compréhensions, des approches, des mises en situations, les protocoles d'hypnose thérapeutique sont parfaitement bien étudiés et l'élaboration d'un suivi est faite en douceur pour un adolescent.

 

Comment peut-on aider un enfant et quelles sont les problématiques les plus rencontrées?

les inquiétudes de l'enfant sont un sujet récurrent. La séparation des parents, le changement d'école, la perte d'un membre de la famille, les soins dentaires, les phobies etc... Il y a aussi d'autres raisons pour lesquelles les parents viennent me trouver: l'arrêt du pouce, l'endormissement, le retour au calme, l'appétit, la réussite dans un sport etc...

 

On parle de la difficulté chez les adolescents à trouver leur place, quels sont les problèmes que l'hypnose traite?

C'est un vaste sujet et la plupart du temps, les adolescents sont envoyés vers des structures de psychologie. Les adolescents que je reçois consultent pour des problèmes de concentration, des besoins d'apprentissage, des craintes du lendemain, des fragilités particulières, le manque de sommeil, mais aussi les premières formes d'addiction aux écrans, les colères, les révoltes etc... Et, de plus en plus, je rencontre des adolescents qui sont suivis par une structure médicale pour soigner une dépression et qui viennent vers l'hypnothérapie pour récupérer une vision plus optimiste de leur quotidien. Les résultats sont intéressants. Mais dans ce genre de cas, les traitements médicaux doivent être poursuivis et seul le corps médical est habilité à prendre une décision.

Au quotidien, l'hypnose thérapeutique est une bonne solution pour éviter la procrastination des adolescents, leur permettre de retrouver l'envie, de mieux se concentrer, se préparer à des examens, un entretien, réussir dans un sport etc...

 

Avez-vous toujours des résultats avec les enfants?

L'accompagnement thérapeutique par l'hypnose est une clé et non LA clé. Elle est un moyen. Le travail mis en place est toujours bénéfique pour l'enfant et sa famille. L'important est le suivi dans l'intérêt de l’enfant. Par exemple: Consulter pour un arrêt du pouce ne vaut que si il y a un enjeu pour l'enfant --> Pose d'un appareil dentaire, travail d'orthophonie etc... Lui faire arrêter le pouce sous prétexte qu'il n'est plus un bébé le met dans un état d'insécurité. Comme pour l'adulte, la demande doit être légitimée par un besoin, une réflexion ou des actes.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Noelie (mardi, 15 mars 2016 12:59)

    Bonjour, ma fille de 9 ans a été suivie par Karine Delage pour arrêter de sucer ses doigts. En 2 séances d'hypnose ma fille a arrêté sans pleurs alors que c'était difficile de lui faire comprendre pourquoi elle devait arrêter. L'accueil est très doux, le contact tres sympa et dynamique.
    Une bonne adresse. Merci.