Gérer les conflits


Pourquoi y a t-il conflit?

Lorsqu'il y a communication, il peut y avoir conflit. Tout dépend de ce qui est émis et de ce qui est reçu, de ce qui est précisé et de ce qui est compris. Tout dépend de sa façon de voir les choses. Chacun a sa propre carte du monde, sa propre vision d'une situation et ceci en fonction de son éducation, de son héritage familial, culturel, religieux, de ses apprentissages et de ses croyances, de son entourage, de son milieu social etc...

 

Comment se sortir d'une situation conflictuelle?

On peut avoir recours, comme dans le cas de certaines entreprises, a une tiers personne, un médiateur, qui va pouvoir permettre de dénouer la situation. On peut, aussi, remettre en cause notre façon de communiquer, exposer clairement à soi-même ses besoins, sa demande, ses objectifs, se demander si ses intérêts et les intérêts d'autrui sont pris en compte, s'assurer que l'autre est dans la même démarche. Si ce n'est pas le cas, il s'agit de bien se renseigner sur les volontés de l'autre.

 

Et quand c'est un problème relationnel, avec un ami, dans le couple ou une crise familiale?

De la même manière, l'approche doit être travaillée. Dans le cadre d'un couple, on se rend compte que les uns se sentent comme "obligés" de faire des reproches pour énoncer des faits, alors qu'il est intéressant de présenter uniquement les faits et d'interroger ensuite. Dans le cadre d'une relation amicale, il y a conflit quand des enjeux d'amitié sont présents, (sinon, on ne se battrait pas). Lors d'une crise familiale, il est intéressant de comprendre ce qui a aboutit au conflit, de trouver la genèse et d'apporter des solutions à chacun, pour que chacun trouve sa place.

 

Le but de notre approche est de travailler une communication gagnant/gagnant. De préparer un discours qui permet de dire les choses et d'inclure l'autre dans ce schéma, pour qu'il se sente écouté, pris en compte, et intéressé. L'hypnose peut être un bon moyen mais d'autres protocoles peuvent être inclus et très complémentaires.


"Le motif pour lesquelles se produisent les disputes est rarement aussi grave que le malaise qui en découle"


Écrire commentaire

Commentaires : 0