Comment gérer sa douleur?


Est-il possible de gérer sa douleur?

Oui, c'est possible!

Mais attention. On ne parle, ici, que de soulagement, de gestion et de baisse d'intensité du niveau de la douleur. Si votre corps vous fait ressentir une douleur ou une gêne, c'est qu'il y a une raison qui doit être prise en compte.

Par contre, il est possible de travailler ensemble sur l'intensité d'une douleur ou le soulagement temporaire de celle-ci.

 

Quel type de douleur peut-on gérer?

Il y en a plusieurs. 

Lorsque tous les examens médicaux ont été faits et qu'il reste des douleurs non expliquées par la médecine, l'approche thérapeutique par l'hypnose peut être un bon moyen de mettre à distance certaines gênes, mais aussi comprendre pourquoi ces gênes sont toujours présentes.

Les acouphènes, par exemple, peuvent être le signe d'un trouble émotionnel.

La peur des aiguilles lors d'une opération peut amener le sujet à toujours repousser le moment où il doit se faire soigner.

L'anesthésie locale, parfois nécessaire, chez le dentiste, peut empêcher certaines personnes d'accéder aux soins dentaires. Pour certains, des blocages se font à des niveaux plus profonds et le corps est capable de rejeter tout produit anesthésiant.

Cela peut être également une douleur due à une mauvaise posture, qui après consultations chez un spécialiste, peut être diminuée.

Quelle que soit la sensation de gêne, l'avis d'un spécialiste de la santé est obligatoire.

Lors de notre entretien,  la compréhension de la douleur est toujours nécessaire.

 

Peut-on éviter les anti-inflammatoires ou l'anesthésie?

L’hypnothérapeute n'est pas habilité à prescrire ni interdire des médicaments. C'est en fonction des résultats obtenus en séances que votre médecin pourra vous conseiller.

Mon travail en cabinet dentaire peut éviter, aux patients, une anesthésie plus lourde en centre hospitalier.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0