Comment gérer un état de dépression nerveuse?


Qu’est que la dépression ?

La dépression nerveuse est une véritable maladie psychique dont les causes peuvent être multiples et diverses : environnement social, professionnel, familial, psychologique etc…

 

Comment reconnait-on cet état ?

Plus qu’un état de tristesse ou de déprime, le sujet rencontre des changements d’humeur au fur et à mesure où s’installe ce trouble. Sa vision de la vie devient sombre, son attitude plus pessimiste, et le sujet s’enferme rapidement dans un état de troubles nerveux qui semble perdurer avec une fatigue grandissante et un manque d’intérêt et d’envie, un sommeil perturbé, un relationnel modifié etc…

 

Si c’est une maladie, comment la thérapie par l’hypnose peut en venir à bout ?

La thérapie brève ne promet rien. Elle permet, naturellement, de mettre au jour l’élément déclencheur et celui qui va permettre d’entrouvrir une porte de sortie dans un domaine précis.

 

Comment cet état survient-il ?

Les données sont multiples et assez floues pour certains cas. Les troubles dépressifs peuvent survenir dans le travail, dans le contexte familiale, suite à des échecs etc… mais il peut être psychologique, lié à l’enfance, à des croyances, des conflits, il peut être biologique également avec une mauvaise gestion des neurotransmissions…

 

Mes parents étaient dépressifs, est-ce héréditaire ?

Le contexte familial dans lequel on évolue peut influencer sa façon de concevoir le monde. Si vos parents vous transmettent une vison sombre, elle le sera d’autant plus pour vous. L’idée de l’accompagnement thérapeutique, c’est de permettre de vous débarrasser de certaines visions ou attitudes et de vous montrer toutes les portes de sorties qui s’offrent à vous.

 

Qu’est-ce qu’on traite dans la dépression ?

Le rapport au monde et à soi-même. La vision pessimiste du monde, le manque de confiance en soi, le manque de travail, les chocs émotionnels… tout ce qui peut vous amener à un état de troubles nerveux et dépressifs est étudié et travaillé en fonction de vos priorités et de ce dont vous avez besoin. Certains états de dépendances (addictions au tabac, alcool, nourriture, relationnel…) peuvent également entraîner des états dépressifs mais seul le suivi proposé par la thérapie permet d’en juger.

 

Qu’est-ce que vous faites pour le burnout ?

Le burnout (se consumer de l’intérieur) est la révélation d’un surmenage, d’un processus qui mène à l’épuisement et qu’on attribue au travail. Les cas sont de plus en plus nombreux et les demandes d’aide se font de plus en plus fréquentes. Le sujet est pris dans une spirale infernale entre le travail à rendre, les limites imparties, les résultats demandés et l’impossibilité de se mettre en échec. La culpabilité ressentie, entre autre, est telle, que le sujet absorbe toujours plus de masse de travail, de rendez-vous et seul l’entourage (parfois) comprend avant le sujet lui-même qu’il y a un surmenage grandissant. Le sujet réalise toujours « après coup » qu’il est épuisé par un rythme qu’il ne maîtrise plus. « Craquer », « péter un plomb » sont les mots les plus employés : ils reflètent assez bien la corde sur laquelle on a (trop) tiré !

 

Le but de la thérapie par l’hypnose ou l’utilisation d’autres protocoles permet de sortir la personne de cet état et de revenir doucement à une vision de la vie plus positive, plus censée, en accord avec lui-même et ses valeurs, d’être capable de stopper tout rythme qui n’est pas maîtrisable… Mais encore une fois, d’autres facteurs (confiance, reconnaissance, encouragements etc…) sont à travailler et seul le suivi thérapeutique permet de mettre au jour ce qui est bon pour le sujet.

 

La prise en charge assez tôt de la dépression ou du burnout permet d’enrayer le processus ou d’éviter l’installation de troubles chroniques.


L’urgence doit être traitée de façon ponctuelle. Elle n’est pas un mode de vie !


Écrire commentaire

Commentaires : 0